dimanche 12 juillet 2015

Le tranchant de la pierre, la brûlure des âmes...


Dans les hauteurs infinies d'une gloire passée,
En ce lieu béni se cache un terrible secret.
Ni divin ni satanique, mais purement magique.
Car ce lieu est un lieu de forces mystiques.

Sa dentelle blanche cache bien son vrai rôle;
Barreaux et barbelés, barrières et barricades,
À la fois forteresse, à la fois grande geôle,
Où s'enferment les âmes faibles, malades.

Pivot du monde, canalisant toutes les énergies,
Pavot des âmes, toutes emprisonnées par magie.
Prison pour tous : seigneurs, oisifs, lavandières,
Perpétuité sur Terre, dans une gangue de pierre...




Chaleur estivale,
Loin de la fraîche forêt,
Les Esprits hurlent...

1 commentaire:

  1. Il faut se hâter d’être athée avant d'être atterré

    Le Haîku... au top !.

    RépondreSupprimer