jeudi 24 décembre 2015

Marchons au marché...



ALLEZ, VENEZ MESDAMES ET MESSIEURS ! LE KILO DE COURGETTES À UN EURO ! LES POIREAUX DE MON EXPLOITATION SONT FRAIS DE CE MATIN ! VENEZ MESDAMES ET MESSIEURS !

Gilles aimait bien se balader au marché, le jeudi matin. Les vendeurs de produits frais renchérissaient de rengaines alléchantes, la queue à l'imposante caravane de monsieur Guilmau, le boucher, s'allongeait au fil des minutes... Et bien sûr les badauds, tous autant qu'ils étaient, arpentaient la place du Plénître et la place Lamagdelaine... Tout cela était un théâtre matinal fort plaisant. Ici, les cris du poissonnier se heurtaient aux accroches du charcutier, telles de puissantes vagues contraires. Là, un vendeur de T-shirts fantaisie paradait avec les nombreux motifs que ses produits possédaient devant trois clients fort intéressés, alors que quatre autres se bousculaient devant un même coin de son étal.
Place Lamagdelaine, le marché de Noël régnait en maître, avec son vin chaud, ses décorations chatoyantes et kitsches, ses vendeurs de produits locaux, ses ballons de baudruche que de jeunes enfants emmitouflés dans des doudounes trop grandes pour eux tenaient en main les yeux émerveillés...

Ce jeudi-là, Gilles n'était pourtant pas sur le marché. Il n'arpentait pas plus les autres rues d'Alençon en quête de belles images à prendre.
Il aurait bien pu, mais ce n'était pas le jour adéquat.
Tant pis pour la salade du jour...

Car en effet, à cette heure, Gilles venait de sonner à la porte de ses parents, arrivé peu avant sa sœur, sa nièce et l'heureux père de celle-ci.
La fraîcheur de l'air rajoutait à la tranquillité et au solennel de cet instant.
En ce jour, Gilles fêtait en famille la promesse d'un printemps qui ne mettrait, si les anciens dieux le voulaient, que trois mois à se manifester.


Espérant une belle journée, Gilles ne prit que deux précautions : quelques incantations dont il avait le secret... Et un petit mot sur ce blog, pour que quiconque amené à le lire prenne le temps de sourire...



JOYEUX NOËL !
(Certes, Noël c'est demain, ET ALORS ?)


1 commentaire:

  1. C'est demain, c'est vrai mais à Alençon, on fête bien le 14 juillet le 13...

    RépondreSupprimer